Road trip moto en Sud Touraine

Chaussez vos bottes et enfilez votre manteau de cuir : on vous propose un road trip en moto sur les routes aux courbes délicates du Sud Touraine. Entre beaux châteaux et campagne préservée , les kilomètres défileront avec douceur.... On vous livre notre itinéraire et nos bonnes adresses.

Jour 1 - Rouler dans les vertes vallées

Amis motards, Cormery est le point de départ de votre périple en Sud Touraine. A 20 km de Tours, proche de la sortie n° 10 de l’A85, cette première étape séduira tant les amoureux de nature que de patrimoine.  Les bâtiments subsistant de l’Abbaye de Cormery sont disséminés au cœur du village.  Un parcours découverte démarrant rue de Montrésor (face au restaurant), vous permet de ne rien manquer. Les gourmands ne repartiront pas sans avoir savouré les Macarons de Cormery. Les délicieuses pâtisseries composées de sucre et d’amande, créées par les moines au Moyen-âge, tiendront facilement dans les sacoches !
Vous quittez Cormery en suivant la D17.  Au fil des méandres de l’Indre, vous découvrirez de jolies demeures anciennes tels que des moulins et des châteaux.

BON PLAN
Un tout nouveau restaurant, Les Roseaux Pensants, propose de délicieux mets élaborés à partir de produits locaux. Le menu n’oublie pas les veggies qui eux aussi pourront se régaler.
Si vous êtes plus pique-nique, le pont « romain », à l’isle Auger (Chambourg-sur-Indre) sera le décor parfait pour une pause fraîcheur à l’ombre des arbres,bercé par le clapotis de l’eau passant sous les vestiges du pont.

De Roses et d’histoire, remontez la vallée de l’Indrois

Remontez la D25 pour rejoindre le seul village français honoré du titre de « Jardin remarquable » : Chédigny. Ici le végétal est roi. Façades des maisons, espaces publics, lavoir, tout le village est harmonieusement habillé par un millier de rosiers et des milliers de plantes vivaces. Un jardin de curé a été reconstitué dans le plus grand respect des règles de cet art. Il se visite de Pâques à la Toussaint. Attention, le centre du village est fermé à la circulation, il faut laisser les motos sur les parkings en entrée de bourg.

BON PLAN
Le Clos aux Roses propose une cuisine raffinée, de saison, que l’on peut déguster sous une immense pergola de glycine aux beaux jours.
Vous poursuivrez en remontant la D10 qui suit la vallée de l’Indrois pour arriver à Montrésor. En route, vous découvrirez les jolis villages de Saint-Quentin-sur-Indrois et de Genillé.
En quittant Genillé, prenez la jolie route bucolique des Blavetières. Au lieu-dit Monperthuis, suivez sur la gauche la route de la Clémencerie puis à droite la route de la Fournerie. Vous sillonnez les vallons peuplés de champs, les vignes et la forêt. Avant d’arrivée à Chemillé-sur-Indrois, admirez le panorama sur le lac sur votre gauche.

BON PLAN
Chemillé-sur-Indrois dispose d’une grande base de loisirs avec baignade. Canoés ou bateaux à pédales raviront les amateurs d’activités nautiques. Les plus téméraires emprunteront le parcours dans les arbres complété d’une tyrolienne de 300 mètres traversant le lac. A la clé, une vue imprenable sur le lac et quelques frissons ! Pour une expérience plus douce et possible toute l’année, découvrez le chemin des légendes. Un circuit pédestre de 8 km couronné par l’arrivée au village de Montrésor, Plus Beaux Villages de France. Une belle récompense en perspective ! Envie de prolonger le séjour ? Le camping Les Coteaux du lac **** vous promet des vacances au calme en pleine nature. Pour les gourmands, deux restaurants avec terrasses panoramiques vous accueillent.  

Montrésor, la petite Pologne de Touraine

Avec son beau château, Montrésor, labellisé Plus Beaux Villages de France, comblera vos envies de patrimoine. Ses petites rues médiévales et leurs jolies maisons anciennes, l’imposante collégiale Renaissance Saint-Jean-Baptiste ou encore les halles des Cardeux et un adorable musée dédié à l’art du « gemmail » vous séduiront à coup sûr. Profitez-en, l’accès est gratuit !
Le Château a traversé les époques depuis sa fondation au 11e siècle. Transformé au 19e, il possède des collections d’art exposées dans un décor Napoléon III resté intacte. Depuis les remparts, le panorama sur le village et la vallée de l’Indrois est magique.
Vous terminerez votre promenade sur les Balcons de l’Indrois. Les aménagements sur les rives de la rivière révèlent une vue panoramique époustouflante sur le village, le château et son parc. En été, les Nuits Solaires, une projection « mapping » gratuite sur le château, subliment l’architecture du site de manière poétique.

BON PLAN
La boulangerie perpétue ici aussi une très ancienne recette de macaron à tester impérativement si vous avez aimé ceux de Cormery.
Pour la nuit, le château monastère de la Corroirie (5 chambres) est un authentique havre de paix à Chemillé-sur-Indrois.
La Sauvagère, à Saint-Quentin-sur-Indrois, est la propriété de véritables amoureux des belles bécanes. En plus des chambres d’hôtes, le maître des lieux propose des circuits découverte de la Touraine en side-car.

Jour 2 - Les esprits des Chartreux rencontrent ceux de la forêt 

La D760 vous guide vers Loches et vers l’ensemble monastique du Liget composé de trois sites accessibles au public : chapelle, chartreuse et corroirie construits entre le 12e et le 13e siècle.
Envie d’une jolie balade en forêt ? Au départ de la Chartreuse, suivez le sentier du Liget qui vous amène jusqu’à la chapelle romane. La forêt domaniale s’étend sur 3800 hectares. Une carte de la forêt de Loches vous livre tous les itinéraires pour en découvrir les secrets.
Depuis la pyramide des Chartreux, vous prenez la D760 et, au rond-point, sur votre droite, vous remontez la route forestière Georges d’Amboise jusqu’à la pyramide de Saint-Quentin où vous tournez à gauche vers Loches.

Loches, cité royale millénaire

En descendant dans la vallée de l’Indre, vous distinguez nettement la Cité royale de Loches posée sur son éperon rocheux. Nous vous conseillons de consacrer toute une journée pour visiter les trésors cette jolie cité labellisée Ville d’Art & d’Histoire et Plus Beaux Détours de France : logis, donjon et remparts médiévaux, rues aux hôtels particuliers de style Renaissance, jardin public romantique, Musée Lansyer, galerie Saint-Antoine, collégiale romane…. la liste des plaisirs est grande.
Pour terminer la visite au grand air, l’Espace Naturel Sensible des Prairies du Roy, poumon vert unissant Loches et Beaulieu-Lès-Loches, dispose de sentiers permettant de découvrir sa nature et un intéressant parcours d’art contemporain, les Beaux Lieux. Sur l’autre rive de l’Indre, Beaulieu-lès-Loches, « Petite Cité de Caractère », regorge également de beaux édifices anciens surplombés par le clocher de son abbatiale, le plus haut de toute la Touraine.

BON PLAN
Les mercredis et samedis matin (jusqu’à 13h), profitez de l’un des plus beaux marchés de Touraine installé dans les rues médiévales de Loches.
La ville compte de nombreuses très bonnes tables proposant de délicieux menus pour tous les budgets.
Pour une pause rafraîchissement, le Bô’bar est un immanquable des passionnés de motos.
L’Hôtel-spa de la Cité royale est une belle adresse chic et détente en plein cœur de ville. La Maison de l’Argentier du Roy vous immerge dans le centre historique de la ville. Sur les bords de l’Indre, profitez d’un bel hôtel à l’architecture traditionnelle : Le George. Son restaurant vous invite à un moment de détente sur la terrasse où vous vous laisserez bercer par le cours de la rivière.  Sur l’autre rive de l’Indre, à Beaulieu-lès-Loches, Les Troglos de Beaulieu ou Le Presbytère sont deux options originales pour passer une bonne nuit, l’une sous terre, l’autre avec vue sur la superbe abbatiale.

Jour 3 - Comme un vent du Sud-Ouest sur le Sud de la Touraine

Vous quittez Loches en parcourant les rues médiévales de Beaulieu-lès-Loches puis la D92. Après le château de Saint-Germain (ouvert au public une partie de l’été), prenez à gauche vers Saint-Hyppolite. Dominant la frontière entre la Touraine et le Berry, prenez le temps de visiter le château de Bridoré qui possède toujours d’étonnantes « caponnières », un système défensif qui inspira Vauban.
Au fil des petites routes de campagne, vous pouvez rejoindre Betz-le-Château. La visite de l’ancienne place forte du Moyen-âge est insolite avec toute une partie de souterrains dans lesquels les villageois allaient se réfugier. Vous rejoignez ensuite la D93 puis la D50 pour arriver à Preuilly-sur-Claise. En route, vous traversez de charmants petits bourgs : La Celle-Guenand et le Petit-Pressigny.
À Preuilly-sur-Claise, l’abbatiale est une merveille de l’art roman. Depuis la vallée de la Claise, le panorama sur son clocher couvert de tuiles vernissées et sur le château du Lion valent le coup d’œil.
Plus au sud, Boussay apparait au détour de la D365. Le château, propriété de la même famille depuis sa fondation il y a près de 1000 ans, est toujours entouré de ses douves en eau. Le parc est ouvert à la visite gratuitement en journée. Le village fût également le refuge du peintre Jean Dufy. Une petite boucle de randonnée avec des reproductions de ses toiles est à découvrir (à noter que la plupart des panneaux sont sur le bord de petites routes accessibles avec la moto).
En route pour Chaumussay en passant par le hameau de la Boissière, retrouvez la D365 vers Preuilly. Tournez à gauche sur la route du Humeau, lieu-dit où passe la Voie Verte du Sud Touraine (interdite aux motos, mais vous la suivez en parallèle). Prenez la route à gauche vers Chaumussay. Le village est charmant, posé sur un méandre de la Claise. Une belle aire de pique-nique a été créée au bord de l’eau. L’église et la fontaine St-Marc (après le pont) sont deux des curiosités à ne pas manquer.
Vous remontez ensuite l’avenue de la Gare, qui descend la vallée vers Le Grand-Pressigny. Au lieu-dit Étableau, les ruines d’un château médiéval vous surplomberont. Autres silhouettes impressionnantes, le château et le donjon du Grand-Pressigny se détachent sur la ligne d’horizon. C’est ici que le département d’Indre & Loire a installé son musée de la Préhistoire. Cette vallée est un haut lieu de l’archéologie du néolithique.

BON PLAN
Si vous aimez la cuisine asiatique, à Preuilly-sur-Claise, Sihan, singapourienne, et Mathieu, son mari, proposent des plats singapouriens authentiques élaborés avec les meilleurs produits du Sud Touraine. En vente en ligne ou sur le marché de Preuilly les jeudis et samedis matin.
Les restaurants La Claise, à Preuilly, ou le Savoie-Villars, au Grand-Pressigny, sont deux bonnes adresses pour un déjeuner bistronomique. Ce dernier propose aussi des chambres.
La nuitée au Domaine de la Roche-Bellin à Descartes sera insolite : cabane dans les arbres, maison de hobbits, yourte ou roulotte, le tout avec jacuzzi, vous aurez le choix.
À Yzeures-sur-Creuse, le Relais de la Mothe propose une hôtellerie de charme et un restaurant à la cuisine élégante avec des touches exotiques.

Jour 4 - Châteaux secrets et espaces naturels d’exception

De la Claise à la Creuse, la distance n’est jamais bien grande. Le village de la Guerche possède un beau château posé sur la rive nord de la Creuse. Il se visite à la belle saison.
Vous repartez par la D750 via les villages de Barrou et de Chambon. Vous pouvez vous approcher du Château de Rouvray en empruntant la grande allée de tilleuls. Seuls les extérieurs se visitent en été.
La D366 vous ramène sur des routes vallonées à Chaumussay que vous traversez pour rejoindre le Petit-Pressigny, avec son adorable église au bord de la rivière. La D50 vous ramène ensuite à La Celle-Guenand.
Après avoir découvert sa jolie église romane, continuez sur la même route. Juste avant Ferrière-Larçon, l’Espace Naturel Sensible de l’Éperon Barré de Murat, avec sa faune et sa flore singulière, se découvre au cours d’une courte balade ponctuée de panneaux d’interprétation.
Dans le village, qui lui aussi a une église remarquable, en prenant la D100, vous traversez Paulmy et découvrez un peu plus loin le hameau du Châtelier au milieu duquel trône son beau château entouré de ses douves creusées dans la roche calcaire.
Revenez sur vos pas, retour sur la D99 jusqu’à Cussay puis la D31 vers Ligueil. À la sortie du bourg, sur la rue Balthazar Besnard, ne manquez pas l’adorable lavoir sur les rives de l’Esve. De là part la D50 en direction de La Chapelle-Blanche-Saint-Martin. À la sortie du village, prenez la route de la Petite-Croix. Ici, au cœur des bois, posé près d’un étang, le Château de Grillemont s’impose dans le paysage (ouvert à la visite en été).
En poursuivant, vous traversez le village de Bossée. La D760 puis la D50 vous amènent à l’étang du Louroux, autre Espace Naturel Sensible. Cette réserve ornithologique de plus de 60 hectares, se découvre à pied, muni de jumelles. Adossé à sa digue érigée par des moines au Moyen-âge, le village mérite le détour.

BON PLAN
La Promenade, Chez Dallais, au Petit-Pressigny, est l’une des grandes tables de Touraine, 1 étoile au guide Michelin.
La Table du Prieuré, au Louroux, est une excellente table gastronomique porteuse de belles valeurs environnementales avec une cuisine de saison.
Le Domaine de la Grangée propose des hébergements originaux dans le parc de la propriété : roulottes, carrés d’étoile, cabanes, …
À Manthelan, la chocolaterie Cadeau & Chocolat sera une délicieuse pause gourmande. Régulièrement, des stages pour apprendre à travailler cette belle matière sont proposés.

Commentaires
Laisser un commentaire