}

Les 5 rosiers préférés du jardinier de Chédigny

Clément Barret est le nouveau jardinier de Chédigny. Arrivé en début d’année dans le village des roses, il fourmille déjà de projets. Spécialiste des plantes annuelles et vivaces et du potager, il a l’intention de renouveler la palette végétale pour assurer un fleurissement une plus grande partie de l’année et apporter une touche créative dans le potager. A l’approche du festival des roses, il nous dévoile ses 5 rosiers préférés.

Un incontournable, le rosier paysager Jeanne de Chédigny

"Ce rosier est en quelque sorte l’emblème de la commune puisqu’il porte le nom de la maman de Pierre Louault, maire de la commune pendant 40 ans. Il est à l’origine de la spectaculaire métamorphose du village avec la collaboration du rosiériste André Eve. Deux rosiers de ce nom embellissent la commune, on en trouve un au coin de la ruelle qui mène au jardin du presbytère et un autre vers le ruisseau au bout de la rue Chante l’Indrois. Ce rosier ressemble à un églantier sauvage avec ses bouquets de petites fleurs d’un joli rose pâle. On peut le conserver en buisson, en arbuste, ou le faire grimper car il s’adapte vraiment à tout. Sa floraison continue, sa taille facile et sa grande résistance aux maladies en font un rosier à planter dans son jardin !"

 

 

Mme Isaac Péreire, un grimpant réputé

"J’aime beaucoup les rosiers anciens et celui-ci fait partie de la catégorie des rosiers bourbon. Sa fleur double d’un rose soutenu révèle un parfum puissant. Cette variété remontante fleurit beaucoup si on l’arrose de temps en temps car il aime les sols fertiles et profonds.  On peut le cultiver en buisson ou le conduire en grimpant mais il n’ira pas très haut. Par contre, ses fleurs sont assez grosses et abondantes. C’est un rosier vigoureux très réputé qui a du succès, une valeur sûre !"

 

 

Toby Tristam, un rosier liane à l'extraordinaire floraison

"Il court sur la façade d’une maison aux volets rouges dans la rue du lavoir. Sa floraison généreuse est particulièrement impressionnante et son feuillage est bien fourni. De couleur blanc crème avec des étamines jaunes, il forme une multitude de bouquets qui ont tendance à rosir en fanant. En hiver, il se recouvre de fruits rouges très décoratifs dont les merles sont assez friands. Il n’est pas remontant mais sa taille est simple. C’est un rosier vraiment facile d’entretien sur lequel il est inutile de supprimer beaucoup de bois, il suffit juste d’enlever les fruits. Il est parfait pour habiller une façade."

 

 

Le rosier Louise Odier ou le charme de l'ancien

"Il habille l’entrée du portail du n°27 de la rue du lavoir. C’est selon moi l’un des meilleurs rosiers Bourbon anciens qui a l’avantage de posséder un parfum intense. Pour un grimpant, il est plutôt de petite taille et dépasse rarement 1,60 mètre mais on peut aussi le conserver en arbuste. Ses fleurs couleur vieux rose ont tendance à retomber. C’est un rosier remontant très apprécié des jardiniers qui fleurit abondamment en vagues régulières si l’on n’oublie pas de supprimer les fleurs fanées."

 

 

Rosier Rush, un arbustif facile d'entretien

"Ce rosier paysager forme un joli buisson juste à côté de la salle d’exposition du pressoir. Très florifère, il a l’avantage d’être très remontant et peut fleurir de mai jusqu’au gelées. Il est très résistant aux maladies et son entretien est facile car il y a peu de taille voire pas du tout ! Ses grandes fleurs au cœur blanc sont ourlées d’un rose assez soutenu qui a tendance à pâlir en été. C’est un arbuste vigoureux et sans souci, idéal pour fleurir un massif ou en bordure."

 

Commentaires
Laisser un commentaire
cloclo 19/05/2019 18:46
magnifique .on ne sait que choisir .
Jacqueline 16/05/2019 20:54
On ne peut que se laisser tenter et Jeanne de Chédigny me plaît beaucoup. Mais comme j'ai une passion pour les rosiers anciens Mme Isaac Péreire m'a toujours tentée. Merci bonnes idées.