}

Flânerie à Descartes

22/05/2018

Aux portes de la Vienne et du Futuroscope, Descartes s’étire le long de la Creuse. Cette petite ville incite à la flânerie à l’ombre de son jardin aux couleurs du monde ou dans ses jolies ruelles.

 

Un jardin aux couleurs du monde

On dirait que la diversité du monde végétal s’est donné rendez-vous à Descartes dans le jardin René Boylesve! Inspiration médiévale, anglaise ou exotique, cet endroit donne la sensation de vivre un voyage autour du monde. La roseraie installée à l’emplacement des douves de l’ancien château fortifié rassemble de nombreuses variétés anciennes et c’est une explosion de couleurs et de senteurs délicieuses. Et le voyage ne fait que commencer…

 

 

Un sentier conduit ensuite vers le jardin principal où le clou du spectacle est un séquoia géant planté au 19ème siècle: 46 mètres de haut et 8,80 mètres de circonférence!…Lever la tête donne le vertige tellement la cime est haute. On se sent vraiment tout petit à côté! Parfait pour lézarder à l’ombre !

 

 

Les allées impeccablement entretenues serpentent pour laisser place à d’autres végétaux. Vous pourrez même les identifier grâce aux jolies pancartes et repérer des essences rares comme le gingko biloba, le plaqueminier de Virginie ou le cèdre bleu. Depuis le jardin situé en bord de Creuse, on aperçoit le pont Henri IV qui sépare la Touraine du Poitou. Une rivière idéale pour faire de belles promenades à pied sur ses rives ou alors en canoë qu’on peut facilement louer au Parc de loisirs tout proche.

 

 

Le temps semble s’être suspendu le temps de cette flânerie mais le bourg réserve d’autres curiosités comme l’îlot Balzac qui rassemble les plus anciennes maisons. C’est devant l’une d’elles que je rencontre Jean-Yves qui effectue la route de Saint-Jacques de Compostelle à vélo pour la 4ème fois. 

 

 

Dans les pas du philosophe

Un peu plus loin dans l’église Saint-Georges, on trouve la plaque mentionnant le baptême de l’illustre René Descartes juste à droite en entrant. Pour mieux connaitre le personnage, prenez le temps de pousser la porte de sa maison natale qui été transformée en musée. Il y a même une statue le représentant sur la place de la mairie où on peut s’assoir prendre un verre.

 

 

En suivant le circuit, je découvre que deux autres René, un peu moins célèbres que le premier, sont également renommés à Descartes. René Boylesve était écrivain et académicien et René de Buxeuil, compositeur et chansonnier au début du 20ème siècle. En passant devant la maison à la balustrade où vécut René Boylesve pendant son enfance, on aperçoit juste un bout de la tour hexagonale du 16ème siècle. Son buste et celui de René de Buxeuil se trouvent dans le jardin Boylesve.

 

 

Il reste environ 2 kilomètres à parcourir –à pied ou en voiture- pour se rendre au quartier Balesmes et terminer la balade.  C’est surtout son église romane, malheureusement fermée qui justifie le détour et son ambiance place de village.

 

Descartes mérite une nouvelle visite mais plutôt en été pour profiter de l’espace aquatique et pourquoi pas pour louer un canoë !

 

Pour en savoir plus