}

Découvrez les châteaux méconnus du Sud-Touraine ouverts l'été

02/08/2017

Si on sortait des sentiers battus pour découvrir des châteaux beaucoup moins connus ? Ouverts l'été, ils émaillent la campagne du Sud Touraine et sont parfois surprenants. Faites le plein d'idées pour flâner!

Découvrez les châteaux méconnus du Sud-Touraine ouverts l'été

Château de Rouvray

Cap sur la pointe sud de la Touraine à Chambon. Depuis le village, faire deux petits kilomètres et tourner à gauche en direction du château. Soyez vigilant car la pancarte est vraiment petite. Quelques centaines de mètres plus loin, j’aperçois un élégant châtelet Renaissance orné de deux tourelles en encorbellement  au bout d’une allée bordée de platanes.

Les propriétaires sont en train de jardiner et m’accompagnent pour m’expliquer l’histoire de ce château. On sent qu’ils ont à cœur de partager leurs connaissances avec les visiteurs qu’ils accueillent chaleureusement avec simplicité. En m’approchant du châtelet, je découvre qu’il dissimule juste derrière une surprenante forteresse médiévale des 13ème et 15ème siècles aujourd’hui transformée en demeure familiale. Ces deux époques pourtant très différentes voisinent très bien et le lieu dégage une atmosphère paisible.

 

Entouré d’un parc où il fait bon flâner, on aperçoit deux des trois tours d’angle qui subsistent encore. Autrefois entouré d’une enceinte et de douves sèches, le château a subi de nombreuses transformations au cours des siècles. Il parait même qu’un souterrain relie le château à l’église du village ! L’intérieur n’est pas accessible au public mais l’extérieur vaut le détour et le village de Chambon qui conserve quelques bâtisses anciennes mérite qu’on s’y arrête. 

Infos pratiques
Château de Rouvray
37290 Chambon
Entrée gratuite. 
Ouvert pendant les vacances d’été, Toussaint et Pâques

Château de Saint-Germain

En arrivant devant le château  de Saint-Germain en plein cœur du village, je trouve porte close. C’est sûrement pour être mieux ébloui quand le portail finira par s’ouvrir! N’hésitez pas à téléphoner au numéro indiqué ci-dessous et quelqu’un arrivera rapidement pour vous accompagner. La première impression est proche d’un « waouh ! » Tout est parfaitement restauré et entretenu. L’ensemble est harmonieux alors que 3 époques de construction se mélangent. Tour carrée du 11ème siècle couronnée de  mâchicoulis, prolongée par un bâtiment  datant du 15ème siècle et un autre perpendiculaire du 16ème siècle.

L’intérieur est à l’image de l’extérieur : impeccable. On a d’ailleurs davantage la sensation de rentrer dans une demeure privée que dans un château puisqu’il a été aménagé pour y vivre. C’est l’une des raisons pour lesquelles on ne visite qu’une partie de l’édifice. Au rez-de-chaussée, c’est l’imposante cheminée à deux foyers qui attire mon regard. 

Ensuite,  halte rapide au 1er  pour terminer  par le grenier où la charpente en châtaigner en forme de carène de navire inversée semble toute neuve !

La cerise sur le gâteau c’est le petit escalier en bois qui mène au sommet de la tour. Du haut, on a un joli point de vue sur le parc, le ravissant village de Saint-Germain et la campagne.

En sortant, je découvre les autres façades du château, et surtout les deux tours cylindriques à l’arrière, l’une du 15ème et l’autre du 16ème. 

La vue sur le vaste parc aux essences diverses est splendide et donne vraiment envie de flâner et de se laisser aller à la douceur de vivre en Sud Touraine. 

Infos pratiques
Château de Saint-Germain
1 rue du château
37600 Saint-Germain
Tél : 06 30 36 50 03
Ouvert au public du 20 juillet au 31 août 2017 de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00
Tarif: Adulte 4 €- Enfants et groupes 2 €

Château de Bridoré

Entre Brenne et Touraine, le château de Bridoré se repère de loin avec sa forteresse médiévale qui s’élève à presque 30 mètres. Il est entouré de bâtiments et se dresse entre la haute cour -réservée aux seigneurs- et la basse-cour- destinée aux soldats et serviteurs.

L’histoire des lieux remonte au 14ème siècle et comblera les amateurs d’anecdotes. Ici la « petite » histoire (locale) rejoint la grande. Après Jean 1er le Meingre, Maréchal de France, qui a construit la haute-cour, Bridoré est arrivé dans les mains d’Ymbert de Bastarnay, conseiller de plusieurs rois qui fit construire la basse-cour. Si vous êtes passés par Montrésor, ce nom vous semblera familier puisqu’il en possédait le château. On retrouve aussi le nom de Beaulieu les Loches. Au 17ème, deux des filles du propriétaire suivant, y ont fondé le couvent des Viantaises dont il reste très peu de traces aujourd’hui. Après l’historique, direction les caponnières en compagnie d’une famille en vacances dans le village. On comprend mieux sa fonction défensive en arrivant au bas des escaliers dans une pièce où la lumière pénètre par des meurtrières.

L’obscurité et la fraîcheur ne donnent quand même pas très envie d’y séjourner ! On remonte pour découvrir les douves sèches à l’arrière des bâtiments et la vue sur la campagne toute proche. 

Retour dans la cour pour affronter les escaliers menant à l’intérieur du  donjon qui est coiffé d’échauguettes. Chaque étage comporte une pièce avec une cheminée servant autrefois de logis seigneurial.

 

En levant le nez, on découvre un plafond uniquement constitué de poutres en châtaigner accolées les unes aux autres.

 

Tout en haut, le donjon a une belle charpente et par les ouvertures grillagées on aperçoit les bâtiments et les environs. Pour terminer, on s’aventure à l’intérieur de la tour poivrière à côté du portail d’entrée. La visite s’effectue librement avec un livret et permet de prendre le temps de s’imprégner des lieux.  

Infos pratiques
Château de Bridoré
37600 Bridoré
Mail:chateau.de.bridore@gmail.com
Tarifs
Adulte Plein tarif à 7€
Gratuit (- 6 ans)
Tarif enfant 5€ (6/16 ans)
Tarif groupe 6€ (+ 10 pers.)

Château de grillemont

Isolé dans un vallon boisé entouré d’étangs, le château de Grillemont surgit tout à coup presque comme un château de conte de fées ! Et là surprise : Côté face, le château a une façade classique du 18ème siècle et côté pile de grosses tours rondes qui rappellent son origine féodale. 

 

C’est un château privé et il y a une guide pour la visite intérieure. On y découvre le vestibule, la salle à manger, le salon rouge et le salon de musique. Les pièces sont vastes, meublées et décorées même s’il ne reste rien d’origine hormis un grand buffet avec une plaque de marbre noir (photos non autorisées à l’intérieur). Les murs épais laissent deviner l’origine féodale du château dans le salon de musique qui a des dimensions impressionnantes. C’est plutôt cosy et donne envie de s’y installer pour écouter un air de piano.

En regardant par la fenêtre, j’aperçois un chevreuil qui broute paisiblement dans la prairie. Ici, c’est la déconnexion totale et la balade autour du château ne fera que renforcer ce sentiment. Pas de nature parfaitement apprivoisée ni de parterre de fleurs impeccables. Un environnement champêtre où l’on respire l’odeur de l’herbe fraîchement coupée tout en laissant son regard s’évader vers les bois et les étangs au loin. Un vrai moment de bonheur simple !

Infos Pratiques
Château de Grillemont
37240 La chapelle Blanche Saint-Martin
Mail: info@chateau-de-grillemont.fr
Site web: Château de Grillemont
Tarif: Adultes : 5 €
Jeunes (jusqu’à 16 ans) : gratuit
Groupes (minimum 10 personnes) : 4 € / personnes

Logis de Sansac

Après la visite de la cité royale de Loches, laissez vos pas vous mener vers une demeure discrète cachée derrière de hauts murs entre Loches et Beaulieu-Les-Loches. A l’abri des regards, on peut passer devant mille fois sans jamais deviner qu’un superbe manoir du 16ème siècle y coule des jours paisibles.

 

 Construite par un fidèle compagnon d’armes de François 1er, le manoir porte les traces de cet hommage au souverain. Au-dessus de la porte d’entrée et de son escalier double, se trouve un étonnant médaillon sculpté dans le tuffeau à l’effigie de ce roi.

 Une page d’histoire se serait même écrite dans ces lieux où le célèbre roi aurait reçu Charles Quint au début des guerres de religion. A l’intérieur,première surprise ! Une imposante cheminée Renaissance ornée d’une superbe salamandre, emblème de François 1er, trône au fond de la salle à manger aux murs tendus de velours rouge.

 La demeure en réserve d’autres : dans le bureau-bibliothèque aux plafonds décorés se trouve un fragment de fresque dissimulé dans un recoin. L’autre curiosité du lieu ce sont les vitraux dans l’escalier du célèbre atelier Lobin.

La demeure est vaste et la visite se termine par le grenier et sa charpente en forme de carène de navire inversé. L’Indre s’étire au pied du jardin derrière la bâtisse en formant une « frontière » entre le parc et le pré d’où l’on aperçoit la balade des prairies du Roy reliant Loches et Beaulieu à pied

 

Infos pratiques
Logis de Sansac
22 rue du docteur Paul Martinais
37600 Loches
Mail : chateaudesansac@gmail.com
Tarif:1,50 €
Ouverture du 01/07 au 13/07, Du 18/07 au 28/07, 01/08 au 11/08, du 28/08 au 01/09 de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Commentaires
Laisser un commentaire